Notre Histoire

Vivre et travailler au Pays Basque ! Une mouvance forte dans les années 70… Plus qu’un vœu, une réalité pour Jean Etxeleku, père de l’actuel dirigeant de la Maison Agour, qui pose, en 1981, avec cinq autres associés, la première pierre de la Fromagerie Agour.

« Un projet pour les Basques, avec les Basques » … L’idée séduit une petite trentaine de bergers autour d’Hélette, au cœur du Pays Basque nord. « Banquiers » de l’entreprise les trois premières années, ils acceptent de fournir le lait de leurs brebis et d’être payés six à neuf mois plus tard, à la vente des fromages… Une prise de risque récompensée !

En 1984, la Fromagerie pousse déjà les murs. Entrepreneur visionnaire, Jean Etxeleku crée une entreprise de construction métallique sur le terrain d’à côté. Une diversification bien réfléchie. Cette « seconde brique » va lui permettre de réaliser les nouvelles bergeries du territoire et de monter une filière Basque autour du fromage. Il commercialise aussi des machines à traire et des tanks à lait.

En 2001, Peio Etxeleku, rejoint son père et donne un second souffle à l’entreprise. L’équipe insuffle des idées neuves et la volonté de développer une gamme de produits « made in Pays Basque ». Elle se mobilise pour dynamiser l’économie locale et crée des emplois durables. Les chantiers se multiplient pour améliorer la qualité des fromages – collecte du lait, recherche & développement, techniques d’affinage, AOP Ossau-Iraty au lait cru, Bio… et faire d’Agour un « incontournable », une marque présente chez les crémiers-fromagers, en grandes surfaces et sur les tables des restaurants…

Nouvelle dimension en 2009… Le site d’Hélette, devenu trop exigu, s’offre une « petite sœur » : la fromagerie écologique (Haute Qualité Environnementale) d’Irati, à Mendive pour faire des petites séries, créer des nouveaux fromages et démarrer une gamme de glaces. Les deux fromageries emploient une quarantaine de salariés.

Chez Agour, on aime les challenges… En 2006 et en 2011, le World Cheese Awards a octroyé le titre de « Meilleur Fromage du Monde » à la fromagerie basque Agour. La compétition britannique réunit, chaque année, un plateau de plus de 3000 fromages ! Les Fromages Agour ont aussi été primés près de 30 fois au Concours Général Agricole dans les catégories Ossau-Iraty et autres fromages de brebis, entre 1994 et 2017.

Loin des clichés de vacances, les traditions basques sont fortes sur ce territoire jonché de maisons blanches aux volets rouges, entre littoral et campagne. L’etxe, la maison, en basque, est la pierre angulaire de la vie sociale traditionnelle. Son nom, davantage encore que le patronyme officiel, désigne le clan familial dont il est le berceau, elle a obéi pendant longtemps à des règles de transmission spécifiques. La vie est rythmée par de nombreuses fêtes traditionnelles qui ont traversé les siècles : les mascarades, les fêtes de village, le Noël basque (Egun Berriak), le carnaval, les pastorales, les cavalcades…

Ici, les recettes traditionnelles sont toujours vivantes, transmises de génération en génération, revisitées, améliorées… La mémoire culinaire passionne. Au Pays Basque, les jeunes ont repris le flambeau, fiers de l’authenticité et de la qualité de leurs produits. La Maison Agour fait partie de cette nouvelle génération d’entreprises qui se positionnent en « défenseurs de la gastronomie des terroirs basque et gascon ».

L’histoire de la Gascogne et du Pays Basque, il y a plusieurs centaines d’années, sur les terres que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Navarre. Nommé Vasconia par les Romains, ce territoire deviendra ensuite la Gascogne. C’est le berceau de la lingua navarrorum (langue de Navarre ou Euskara), pendant des siècles, une langue certainement parlée au nord jusqu’à Bordeaux (Burdigala) et au sud dans certains villages des Pyrénées, jusqu’aux terres situées autour de l’Èbre.

Ce sont les envahisseurs romains qui ont peu à peu diffusé le latin et les langues occitanes sur le territoire. Au fil des siècles et des mouvements d’émigration, le peuple Basque, considéré comme le plus ancien d’Europe, perd des locuteurs. Depuis 1963, année de la création de la première Ikastola, l’apprentissage du Basque dès la maternelle se développe à nouveau.

Agour croise le chemin de passionnés qui viennent compléter la gamme : le charcutier-salaisonnier Baillet d’Hagetmau (Chalosse), le pâtissier Basque Casa Eceiza (Tolosa – Gipuzkoa). Aujourd’hui, la Maison Agour est dirigée collectivement par une équipe de fervents défenseurs de l’identité et de l’histoire de la gastronomie régionale.

Nous avons 5 sites de production en Pays Basque et en Gascogne, les voici :

La fromagerie Agour, à Hélette, au Pays Basque

(Basse-Navarre)​

La fromagerie écologique d’Irati, à Mendive, au Pays Basque

(Basse-Navarre)​

La salaison à Hagetmau, en Gascogne

(Chalosse)

La biscuiterie-pâtisserie, à Tolosa, au Pays Basque Sud

(Gipuzkoa)

La fromagerie, à Lizartza, au Pays Basque Sud

(Gipuzkoa)

C’est grâce à ces différents sites de production que nous sommes en mesure de vous proposer une gamme complète de l’entrée au dessert !

• Les salaisons : Jambons de Bayonne IGP, saucissons, spécialités de coche…

• Les petites salaisons : ventrèche, échine, filet mignon…

• La charcuterie : pâté, boudin, lomo, fromage de tête…

• Les fromages : AOP Ossau-Iraty et plus de 40 références

• Les desserts et gourmandises : glaces, pâtisseries familiales fraîches et surgelées dont un gâteau basque, biscuits secs, confiseries (tourons)…

La Maison Agour, c’est nous mais pas seulement ! C’est aussi vous, les crémiers-fromagers, les bouchers-charcutiers, de grands chefs et affineurs. Grâce à vous tous, nous faisons le tour du monde et nous prouvons la qualité des produits basques. Avis aux gourmets, les prochaines lignes vont vous donner l’eau à la bouche !

Le tour du monde

La Maison Agour développe ses ventes à l’export. Ses fromages, son Jambon de Bayonne, ses salaisons et ses gourmandises sont particulièrement appréciés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Corée du Sud, en Allemagne, au Pays-Bas, en Australie, aux Philippines, au Chili, au Japon, en Israël, au Canada…

Les crémiers-fromagers et les bouchers-charcutiers

En France, les produits Agour sont faciles à trouver. Ils sont commercialisés en priorité via les circuits traditionnels, c’est-à-dire les crémiers-fromagers, affineurs, bouchers-charcutiers, véritables ambassadeurs de la marque Agour. Afin de rendre ses produits accessibles au plus grand nombre de consommateurs, Agour les commercialise également dans les grandes surfaces du Sud-ouest, à la coupe et en libre-service… Plus d’un fromage sur deux est vendu dans les circuits traditionnels.

Les grands chefs et affineurs

Les produits Agour sont à l’honneur également sur les tables des restaurants et dans les recettes des grands chefs promoteurs de la gastronomie basque. Un fromage sur dix est livré à la restauration. La Maison Agour travaille également « à la carte » avec de nombreux affineurs qui achètent des « fromages en blanc » ou en cours d’affinage pour développer des petites séries à partir de leurs propres recettes.

Côté salaisons !

Plus de 50% de la production est vendue sur les marchés et chez les bouchers-charcutiers de proximité. Le reste est commercialisé dans le Sud-ouest par des grandes surfaces sélectionnées. La gamme est large : Les salaisons : Jambon de Bayonne IGP, saucissons… Les petites salaisons : ventrèche, échine, filet mignon…. La charcuterie : pâtés, boudins, lomo, fromage de tête…

Le Pays Basque et la Gascogne sont les pays des brebis, des canards, des oies à foie gras, de l’agneau, du cochon, des poulets, des chapons, des asperges, des pommes, des cerises, des fromages, des salaisons, des piments, du poisson, des châtaignes, de l’Irouléguy, du Jurançon, du Txakoli, du Sagarno, du Madiran, du Rioja, de l’Armagnac… Le territoire du « vrai goût » et de l’abondance !